Association Arts du Tao

Lectures conseillées en énergétique

Nouveau site

Nous vous invitons à aller sur le nouveau site, dont voici le lien: voir le nouveau site.

Cette rubrique est tenue par Alain Borredon, professeur de Qi Gong et de Tai Chi Chuan, et docteur en Sciences de l'Éducation, spécialiste des apprentissages et de l'enseignement.

Le Dao De Jing de Lao Tseu

LE livre fondamental de la pensée taoïste auquel tout pratiquant d'Arts énergétiques internes doit se confronter un jour, après avoir bien pratiqué, pour pouvoir continuer ses " transformations subtiles ".

Des dizaines de traductions existent en langue française, de qualité fort inégale : il y a les sinophiles émérites qui finissent presque tous par proposer leur propre traduction un jour et il y a les profiteurs de la " mode taoïste " qui font leur mélange sans maîtriser le moindre mot de chinois ni avoir une pratique énergétique sérieuse.

La langue chinoise est très difficile à traduire parce que la plupart des idéogrammes sont un assemblage historique et social d'idées ou de représentations ayant plus ou moins évolué, mais aussi parce que, comme toute langue, un sens se dégage par l'intertextualité. Et comme si cela ne suffisait pas, non seulement les 81 chapitres ne sont peut-être pas tous de Lao Tseu et n'ont donc pas forcément les mêmes idées directrices, mais le grand sage a, sciemment, introduit plusieurs niveaux de lecture. Ainsi pourra-t-on avoir une traduction très proche des idéogrammes, littérairement belle, mais très pauvre sur le plan énergétique pourtant important.

La sélection ci-dessous, sur la base de plusieurs dizaines d'ouvrages en langue française, espagnole et anglaise, privilégie donc les traductions qui ont suffisamment conservé la dimension énergétique. En cela nous demeurons dans l'esprit taoïste qui ne sépare pas corps, esprit et énergie.

Nous avons volontairement limité à cinq ouvrages cette sélection, même si d'autres traductions présentent un intérêt certain.


LAO ZI, Dao De Jing, trad. de Me. ZHOU Jing Hong (2009), You Feng Ed.

C'est presque un livre d'art, avec les trois écritures chinoises (pin yin, mandarin traditionnel et écriture cursive moderne). Le seul livre en langue française traduit par un maître de Qi gong.


Lao Tseu, Le Daode jing, trad. de Rémi MATHIEU, Entrelacs Ed. (2008).

La traduction d'un Directeur de recherche au CNRS qui tient compte des récentes découvertes avec les versions complètes de Mawangdui, Guodian et la version du Maître Wang Bi. Beaucoup de notes qui peuvent un peu gêner ou, au contraire, stimuler et éclairer, notamment les professeurs d'arts énergétiques internes.


Lao Tseu, Le guide de l'insondable, trad. de C. DESPEUX.

Cette traduction n'est hélas pas complète, mais elle est d'une très grande richesse. Elle prend en compte trois commentaires de trois Maîtres de référence. Le " Je me tourne vers vous " et le commentaire du " Maître du Bord du Fleuve " s'intéressent au décodage des pratiques de santé et de longévité, implicites dans de nombreux chapitres ; l'interprétation de Qi Bo quant à elle est plus philosophique.

Ce livre est divisé en deux parties, l'une conçue comme un guide du Dao De Jing (avec des chapitres sur la Voie et sa Vertu, la culture de soi, le sage, les recettes de gouvernement), l'autre comme une anthologie classée en quatre sous-parties de 32 chapitres reprenant les quatre chapitres ci-dessus, avec les commentaires des trois Maîtres évoqués.


Tao Te King (illustrado), trad. de S. HODGE, EDAF Ed. 2007.

Grandement documentée et tenant compte des découvertes de Mawangdui et Guodian, cette traduction éclate le texte et, parfois, certains chapitres, en six parties réunies par une homogénéité sémantique : la parole et la Voie, la cosmologie et le principe directeur, l'apprentissage personnel, les relations avec la société, l'art de gouverner, la guerre. Chaque chapitre réagencé est présenté en deux temps : la traduction, puis un commentaire de compréhension.

Ces six parties sont précédées d'une remarquable introduction historique, philosophique et civilisationnelle.


Tao Te King, Dervy Ed., 1998.

Celui qui a initié cette traduction n'a pas voulu que son nom figure, s'effaçant ainsi devant le Maître.

La traduction est suivie de commentaires conçus comme un guide de compréhension, un peu comme l'a fait C. Despeux. C'est peut-être le livre qui facilite le plus pour un néophyte l'immersion dans le Dao De Jing.